LES MINERAUX DE L‘EAU SONT-ILS BONS POUR LA SANTE ?

La réponse à cette question est non. Le Prof. Henri SCHROEDER, spécialiste mondial en matière de minéraux affirme que nous ne pouvons assimiler au plus qu’ 1% des minéraux contenus dans l’eau, et que les minéraux inassimilables encrassent notre organisme, faits confirmés par Prof. DEGREZ selon lequel le calcium de l’eau ne peut être absorbé par l’intestin.

 

Ces recherches scientifiques sont confirmées par l’observation que chacun peut faire : dans les régions où l’eau est très calcaire, de très nombreuses personnes souffrent malgré tout de déminéralisation et décalcification.

 

Pourtant, la plupart des gens pensent que tous les minéraux quelque soit leurs origines sont bons pour la santé, ce qui n’est pas du tout le cas, voici pourquoi.

 

 

En biologie, il existe deux grandes classifications des êtres vivants:

 

 

1.    Les autotrophes (plantes chlorophylliennes) qui ont seuls la possibilité d’assimiler directement le minéral.

 

2.    Les hétérotrophes (homme, animal) sont incapables d’assimiler directement les minéraux s’ils ne sont pas transformés au préalable par les plantes, les légumes, de nature   autotrophes.

 

Les propriétés des corps dépendent non seulement de la nature des atomes formant la molécule, mais aussi de la disposition de ces atomes dans la constitution de la molécule, c’est-à-dire de la structure moléculaire. Cette différence est mise en évidence par leur action sur la lumière polarisée.

 

L’être humain ne peut donc assimiler que des minéraux organiques. Ils sont dotés d’une structure moléculaire dissymétrique et deviennent le plan de polarisation de la lumière. On dit qu’ils sont actifs. Les minéraux de l’eau ont une structure moléculaire symétrique, ils ne deviennent pas le plan de polarisation de la lumière et sont inactifs, inertes.

 

Les minéraux contenus dans les eaux ne sont donc absolument pas assimilables par notre organisme et ne font que l’encrasser, contribuant ainsi, comme l’a démontré le Prix Nobel WALBURG, à l’apparition du cancer, par perturbation de la pression osmotique extracellulaire.

 

Le Dr DAMOOR a démontré dès 1917 que lorsqu’on perfuse un rein avec de l’eau chargée en minéraux, le rein gonfle et la membrane rénale permettant l’élimination des toxines se ferme.

 

En revanche, si on le perfuse ensuite avec de l’eau pure, le rein dégonfle et la membrane rénale s’ouvre.

 

Mais alors comment peut-on se procurer des eaux pures ?