Les eaux purifiées par des filtres

Les filtres à charbons actifs

Le procédé le plus répandu actuellement, apparemment à la portée de toutes les bourses, filtre surtout le chlore, les pesticides et rend l’eau plus “propre” concernant les minéraux (sans toutefois les éliminer totalement). Les résidus sont maintenus dans le filtre au travers duquel l’eau circule, ce qui ne garantit pas une légère auto contamination de l’eau, surtout lorsque le filtre a déjà bien travaillé. Néanmoins ce système est simple, pratique et se trouve facilement dans le commerce.

Les filtres à osmose inverse

Cela fait plus de 10 ans, que je dispose de ce système dans mon Centre de Formation comme dans le cadre de ma vie familiale, je l'utilise comme eau de boisson pour mes élèves, pour le café et le thé. Idem au niveau privé, ce qui correspond aujourd'hui à une consommation de 28'000 litres d'eau.

 

Je vous laisse faire le calcul, au prix de revient de CHF 0,10 par litres ! Et les tonnes de bouteilles que je n'ai pas eu à transporter ... c'est bien le système qui à l’heure actuelle me paraît parfait.

Je ne dis pas qu'il n'en existe pas d'autres, cependant, le rapport qualité / prix me semble sans concurrence pour l'instant.

Il permet d’utiliser l’eau du robinet (comme les filtres à charbons actifs) qui, il est bien de le souligner, est énergétiquement plus vitale que les eaux de source stockées en bouteilles, l’eau peut se capter où que l’on soit.

 

Ce système a été développé par la N.A.S.A. pour permettre aux cosmonautes de réutiliser les eaux usées. Ce système permet un filtrage encore plus fin que le plus petit des micro-organismes. Le fait que je précise que l'eau du robinet est plus vitale que l'eau de source stockée en bouteille, principalement en plastique, se justifie de la manière suivante.

 

Une eau stagnante depuis plusieurs mois, souvent depuis beaucoup plus longtemps que cela, est une eau "morte". L'eau du robinet est en mouvement, de ce fait elle est vitale; malheureusement elle est beaucoup plus polluée qu'on le pense, même dans les endroits où elle semble correcte, il y aura du chlore...

 

L'eau osmosée représente donc l'idéal, elle capte une eau vitale et la purifie. Personnellement j'utilise une méthode très simple et sans coût pour la vitaliser encore davantage, elle est de ce fait encore plus "draineuse". Je la place sur un aimant plat, sur le pôle nord de l'aimant. Si nécessaire, je vous donne volontiers les informations pour vous procurer ce type d'aimant ou vous le fournis directement.

 

Sans entrer dans les détails, ce système utilise le principe d’osmose réalisée par la nature (photosynthèse), l’eau ainsi absorbée par les végétaux devient propre pour leur vie.

 

Ce principe à l’avantage d’éliminer directement et par un conduit différent que celui qui écoule l’eau pure, l’eau la plus chargée qui retourne dans l’évier.

 

L’eau récupérée par un purificateur à osmose inverse est parfaitement pure, sans minéraux, ni pesticides, ni chlores, ni microbes; de plus toutes les qualités nécessaires à l’eau sont requises, le pH est équilibré, et elle est plus dynamique qu’une eau de source mise en bouteille. Il est vrai que la vitalité pourrait être plus grande et pour cela il existe certaines méthodes pour “dynamiser” des produits, comme expliqué ci-dessus. 

Sans faire cet investissement, (qui cependant déjà en 6 mois est déjà amorti en ayant chez soi une eau à mois de 10 ct. par litre) souvent l’eau du Mont Roucous comme la Rosée de la Reine est ce qu’il y a de mieux que l’on puisse trouver sur le marché, mais il est difficile de se la procurer en Suisse, les détaillants ne la stocke en principe pas vu le peu de demande qu’ils ont, dommage. A défaut de trouver l'Eau du Mont Roucous, (qui se trouve plus facilement en France), la Volvic est aussi excellente et se trouve dans tous les commerces, elle est de loin beaucoup plus pure que les autres eaux (voir tableau ci-dessus).

 

Si vous n’avez pas l’habitude de boire une eau pure, et surtout de la qualité ce celle réalisés à l’aide du principe d’osmose inverse, ne commencez pas par en boire 2 litres par jour. ... Comme tout changement, même le fait d’amener une telle eau, le corps n’y est pas préparé; un procédé de purification entre en action et il peut y avoir quelques réactions. Commencez donc par boire 2 à 3 verres de cette eau dans le courant de la journée, en dehors des repas.

 

Après une quinzaine de jours buvez l’eau comme il est conseillé de le faire, soit entre 1 et 2 litre par jours (en fonction de votre ressenti), dont au moins 2 dl. le matin au lever, puis le reste réparti dans la journée mais si possible pas (ou qu’un verre) durant les repas. Vois pouvez boire l’eau un peu avant le repas mais pour la boire après le repas, attendez que la digestion soit terminée. Avec toute boisson, une règle absolue, ne boire que très peut durant le repas !

 

Si vous produisez votre eau avec le principe de l’osmose inverse ou grâce à des filtres à charbons actifs, celle-ci devrait être conservée dans un récipient en verre et être bue dans la journée ou dans les 2-3 jours suivant si vous la stocké dans un récipient de plusieurs litres. Comme pour l’achat des eaux de source, le plastique est déconseillé (pour l’eau du Mont Roucous nous avons le choix mais pas pour la Volvic), il est poreux et au niveau vibration ce n’est pas la panacée. Mais à défaut de mieux ... Il est préférable d’avoir de la Volvic en bouteille plastique qu’une eau de pureté inférieure en bouteille de verre.

 

En résumé, une eau chargée en sels minéraux et bue en grande quantité (entre 1 à 2 litres par jour) projette ses déchets et encrasse l’organisme. Une eau pure attire lors de son passage les déchets organiques afin de les éliminer naturellement.