Les eaux du commerce

Les eaux de Volvic en bouteilles plastiques, les eaux du Mont Roucous (région de France du Haut Languedoc), Rosée de la Reine en bouteilles plastiques ou en verre. La pureté est atteinte, surtout avec l’eau du Mont Roucous et la Rosée de la Reine, mais par contre la vitalité n’est plus celle de l’eau recueillie à la source; il serait nécessaire (idéalement) de la revitaliser avant utilisation, par différents principes de revitalisation énergétique (terres rares, moyens énergétiques, etc.). A défaut de trouver l'eau du Mont Roucous ou de Rosée de la Reine, la Volvic est la plus pure venant juste après ces deux eaux.


Les sites qui en parlent :

http://biogassendi.ifrance.com/biogassendi/roucous.htm
http://www.lacaune.com/pageseconomie/eau_mont_roucous.htm

La résistivité de l’eau (sa résistance au passage électrique mesurée sur 1 [cm3]) permet de déterminer sa concentration en minéraux. Puisque les minéraux sont des particules conductrices, plus il y en a, mieux le courant passe et donc moins la résistance électrique est grande. En électricité l’unité de mesure de la résistance électrique est l’ohm.

 

 

Pour une personne habile de ses mains, il est simple d’effectuer cette mesure de résistivité. Il suffit de disposer de récipient non métallique, si possible en forme allongée, dans laquelle on verse une quantité précise d’eau. On place un fil d’un ohmmètre à une extrémité du récipient, l’autre fil à l’autre extrémité et l’on relève la mesure en ohms. Sans même reporter cela au cm3, il est possible de faire des comparaisons avec différentes eaux pour une même quantité versée. Si l’on désire avoir une information de résistance au cm3, il est nécessaire de savoir exactement la quantité d’eau versée dans le récipient afin de calculer ensuite la résistance pour 1 [cm3].